Quelle est la meilleure position pour dormir pour un bébé ?

120

Votre bébé ne dort pas beaucoup ? Il se réveille plus que la normale toutes les nuits ? Les nombreux cris de votre bébé et ses insomnies ne sont pas toujours dus à des coliques ou tout autre affection de santé. Cela peut résulter du simple fait que vous ne l’aviez pas couché dans une bonne position, d’où l’inconfort qui l’empêche de dormir. Il y a plusieurs façons de coucher confortablement votre tout petit pour le faire dormir. Parcourez les lignes de cet article pour vous en informer.

Coucher bébé sur le dos

En médecine infantile, cette position est appelée décubitus dorsale. C’est la position la plus recommandée par les spécialistes pour faire dormir un bébé, et ce, dès son plus jeune âge puis pendant au moins un an. Cette position présente de nombreux avantages pour le bien-être du bébé et vous évite des accidents malencontreux.

Lire également : Découvrez les meilleures activités d'éveil pour stimuler votre bébé

Faire coucher votre bébé sur le dos favorise une nette amélioration de sa respiration. C’est la position par excellence lorsque votre enfant souffre d’une bronchiolite ou de rhinopharyngite. Aussi, en cas de fièvre, cette position peut fortement jouer dans la régulation de sa température corporelle. Il n’y a pas de nez obstrué, pas d’enfouissement sous les couvertures, et donc, aucun risque d’asphyxie.

Coucher bébé sur le côté : une option à éviter

Si le couchage d’un bébé sur le dos est la meilleure solution, le mettre sur le côté pour la nuit est une option à éviter impérativement. C’est une position instable qui peut permettre au bébé de basculer sur le ventre. Une position, non recommandée, dont on parlera également dans la suite de ce billet.

A découvrir également : Organiser une baby shower : idées et conseils pour une fête prénatale inoubliable

Mettre un bébé à coucher sur le côté a plusieurs inconvénients pour ce dernier, et surtout des conséquences sur le plan de la santé. Votre enfant peut se réveiller avec un torticolis, après avoir dormi sur le côté. Cette façon de dormir provoque une croissance anormale des os du cou du bébé, et peut aussi présenter un risque d’étouffement.

Quelle est la meilleure position pour dormir pour un bébé 1

Dormir sur le côté est peut-être une bonne position pour les adultes, mais pour un bébé, elle augmente le risque de syndrome de mort subite du nourrisson (MSN). Une analyse confirmée par de nombreuses statistiques.

Coucher bébé sur le ventre : une position vivement déconseillée

Tous les pédiatres et les médecins vous diront la même chose : ne jamais coucher votre bébé sur le ventre, sauf en cas de recommandation médicale lorsqu’il souffre d’une pathologie particulière.

Coucher un nouveau-né sur le ventre est l’une des nombreuses causes de la mortalité des enfants. Cela se passe par divers mécanismes comme l’accumulation de dioxyde de carbone et un faible niveau d’oxygène, l’obstruction des voies aériennes ou une surchauffe de la chaleur corporelle.

Les astuces pour faire dormir un bébé dans la bonne position

Outre les recommandations par rapport à la position dans laquelle un bébé doit dormir pour que sa santé n’en pâtisse pas, il y a aussi des dispositions et des astuces qui peuvent vous aider au quotidien.

Il y a certains dispositifs que vous ne devez  pas utiliser si vous voulez que votre enfant ait un sommeil paisible. Même s’il est couché dans une position recommandée, sur le dos, ne mettez pas de serviette roulée, ni de coussins, ni de cale-bébé, ni de cale-tête, ni de réducteur de lit.

Tous ces différents accessoires peuvent entraver la respiration, augmentant le risque de décès asphyxique par enfouissement. Ils peuvent aussi empêcher le bébé de bouger, favorisant la survenue d’une déformation du crâne (plagiocéphalie).

La plagiocéphalie représente un applaudissement de la tête à l’arrière. Même si cette légère déformation est sans danger pour le cerveau, il est judicieux d’éviter cela à votre bébé. Pensez à changer les positions de sa tête pendant ses périodes d’éveil. Pensez également à veiller à ce qu’il ne s’endorme pas dans une autre position que celle de coucher sur le dos.

Les avantages de la position dorsale pour le développement de bébé

Au-delà des risques associés à certaines positions de sommeil, il y a aussi des avantages considérables liés au fait que le bébé dorme sur le dos. Effectivement, la position dorsale est préconisée depuis quelques années pour réduire le risque de mort subite du nourrisson. Elle permet d’assurer une bonne respiration et un bon développement cérébral chez l’enfant. Elle évite la compression des plaques tectoniques qui peuvent causer une déformation crânienne ou même un syndrome de mort subite chez l’enfant en bas âge.

La position dorsale aide aussi à développer les muscles du cou et du dos du bébé. En étant constamment allongé sur le ventre ou couché sur le côté, ces muscles ne sont pas suffisamment sollicités, ce qui peut entraîner des retards dans leur développement moteur.

Dormir sur le dos favorise aussi la circulation sanguine adéquate vers tous les organes et optimise ainsi leur fonctionnement. Cette posture réduit les pressions exercées sur différents points sensibles, notamment ceux ayant trait aux hanches et aux jambes, selon certains spécialistes. De facto, cela peut contribuer à limiter sinon éradiquer certains troubles musculo-squelettiques ou bien orthopédiques.

Cela dit, pensez à bien noter que chaque enfant est unique et qu’il existe des cas particuliers où la position dorsale n’est pas recommandée. Si votre pédiatre vous indique clairement qu’un autre type de position convient mieux à votre enfant, vous êtes invités à lui faire confiance et à suivre ses recommandations.

La position dorsale est le choix de sommeil le plus sûr pour votre bébé. En prenant soin de bien l’installer sur le dos pendant son sommeil, vous pouvez offrir à votre petit bout une bonne nuit de repos sans craindre d’avoir des problèmes respiratoires ou des complications liées au développement physique.

Les risques de la position ventrale pour la santé de bébé

Si la position dorsale est recommandée pour des raisons de sécurité et de santé, il en va différemment pour la position ventrale, qui peut présenter des risques importants.

Effectivement, les bébés placés sur le ventre peuvent avoir plus de difficulté à respirer. Cette position augmente les risques d’obstruction des voies respiratoires et donc celui de l’apnée du sommeil. De même, cette position peut favoriser un mauvais développement musculaire chez le nourrisson. Les muscles du cou sont moins sollicités dans cette posture et peuvent alors se développer moins rapidement que ceux d’un bébé dormant sur le dos. Or, ce retard moteur peut entraîner des complications ultérieures, telles que certains types de déformations crâniennes ou encore certains troubles orthopédiques.

Les pédiatres et spécialistes ont longtemps préconisé aux parents la pratique du couchage ventral afin d’éviter les régurgitations ou autres reflux gastriques souvent fréquents chez les nouveau-nés allaités au sein notamment. Mais depuis plusieurs années maintenant, cette recommandation a été largement abandonnée face aux nombreux cas avérés liés à une mort subite infantile suite à une telle position.

Si votre enfant doit absolument être couché sur le ventre par choix médical, cela ne signifie pas qu’il doive rester seul durant son sommeil ! Le mieux sera sans aucun doute que vous optiez pour un dispositif permettant de surveiller efficacement votre petit bout tout en lui assurant une bonne respiration pendant son sommeil. Les dispositifs de surveillance sont nombreux sur le marché et permettent d’assurer une bonne opérationnalité tout en gardant l’esprit tranquille.

La position dorsale est la position à privilégier pour votre bébé afin d’éviter les risques associés aux autres positions. Si une autre position doit être choisie pour des raisons médicales spécifiques, il faut faire preuve de vigilance et suivre les recommandations du pédiatre pour assurer la sécurité et le bien-être du nouveau-né.

vous pourriez aussi aimer